Quelle que soit la méthode de coupe automatique que vous utilisez, les étapes pour concrétiser une idée sont les mêmes.

Étape 1:

Créer un modèle informatique en trois dimensions ou une conception assistée par ordinateur (CAO) en deux dimensions de l’objet

Les logiciels CAO trois dimensions sont normalement utilisés pour concevoir des pièces; le modèle peut être réalisé en une seule pièce ou avec un ensemble de pièces. Vous pouvez également dessiner la même pièce à l’aide d’un logiciel de dessin CAO deux dimensions, les deux options fonctionnent pour un flux de processus de coupe. Le résultat de cette étape est un modèle 3D à l’échelle ou un fichier de pièce 2D.

Étape 2 :

Importer le modèle 3D ou le dessin 2D dans votre logiciel CAM

La tâche principale du logiciel CAM est de convertir le modèle 3D ou le dessin CAO créé à l’étape 1 en instructions détaillées que la machine peut lire. Il contrôle les outils de la machine utilisés dans le processus de fabrication et établit les exigences de mouvement et les paramètres de coupe à inclure dans le programme de la pièce.

Les anciennes versions du logiciel CAM étaient de simples post-processeurs qui généraient des commandes de démarrage, d’arrêt et de mouvement pour découper la pièce basée sur le dessin CAO 2D. Le logiciel CAM d’aujourd’hui automatise les tâches manuelles dans l’environnement de travail, augmente la vitesse générale et l’efficacité du logiciel et utilise des mesures de contrôle de la qualité intégrées. L’expertise du processus est incorporée directement dans le programme de pièces, donnant des résultats de grande qualité avec un minimum d’intervention de l’opérateur. Cela comprend la disposition des pièces sur la pièce à couper, appelée une « imbrication », afin que le parcours du mouvement et les techniques de coupe soient optimisés.

Étape 3:

Générer un programme de coupe à partir du modèle ou du dessin que vous venez d’importer.

Une fois la ou les formes imbriquées et converties dans les instructions de coupe (c.-à-d. le code numérique pour guider la machine), un programme de pièce peut être sorti et enregistré pour la coupe.

Les programmes de base indiquent à la machine quand se déplacer, où aller et à quelle vitesse. Les programmes plus avancés contiennent des données intégrées qui optimisent chaque tâche, tout comme le ferait un opérateur expérimenté. Les connaissances intégrées aident la CNC à contrôler automatiquement le débit, le réglage de la pression, la longueur et la synchronisation des trajectoires d’entrée et de sortie, le sens de la coupe, l’ordre dans lequel les pièces sont coupées, les commandes de contrôle de hauteur, la vitesse de coupe et d’autres paramètres de processus.

Étape 4:

Charger le programme dans votre CNC et commencer la coupe

La commande numérique par ordinateur (CNC) est branchée à la machine à couper et consiste habituellement en une interface homme-machine (HMI) et des capacités internes de traitement. Alors que la CNC peut varier en taille et en complexité, l’unité fournit habituellement un mouvement en lien avec d’autres instructions aux moteurs d’entraînement/amplificateurs, aux outils de coupe et aux équipements connexes.

Le logiciel CNC prend des données à partir de la console de l’opérateur, lit les instructions dans le programme de la pièce et exécute toutes les tâches en envoyant des signaux pour contrôler l’ensemble de l’opération de coupe. Alors que le logiciel CAM programme l’ensemble des tâches qui peuvent être planifiées à l’avance, le logiciel CNC exécute le programme de la pièce, coordonne les mouvements et le système de coupe avec une synchronisation précise et réagit aux retours reçus dans l’environnement de coupe.

Les données essentielles à la CNC sont celles du programme de la pièce, les signaux en retour du système de coupe, de la table et du lève-torche, et des interrupteurs de la console de l’opérateur.

Vous hésitez quant au processus ou à la méthode à utiliser?

Vous trouverez des informations pratiques ici :